Collectif – How to Live…

 

 How to Live on Other Planets; a Handbook for Aspiring Aliens

Ouvrage collectif publié sous la direction de Joanne Merriam

Upper Rubber Boots Books, 2015

Lu en version numérique.

D’abord intriguée et amusée par le titre de ce livre, c’est surtout pour le thème que je me suis laissé tenter, l’envie de découvrir ce qu’en feraient les trente cinq plumes dont l’éditrice et écrivain Joanne Merriam a rassemblé ici les écrits aura fait le reste.

“Qui devenons nous, comment réagissons nous, lorsque confrontés à l’inconnu?”, telle est la question à laquelle tentent de répondre les trente sept nouvelles et poèmes1 réunis ici.  Qu’ils soient, à divers degrés, d’anticipation, de spéculation ou de science-fiction, servis par une variété de voix et de perspectives, ces textes offrent un grand nombre de points de vue et abordent le sujet proposé sous plusieurs angles.

La rencontre et la confrontation avec l’étranger, avec l’inconnu et/ou avec l’autre; les aléas de la communication; la (sur)vie dans un contexte futuriste ou étranger; l’adaptation au changement; la perte de repères et la formation de nouveaux repères que l’on expérimente lorsque l’on se retrouve dans une situation nouvelle; la solitude ou l’isolement; les préjugés, l’incompréhension et l’exclusion; constituent quelques-unes des avenues explorées, le tout, animé par des personnages présentant une large palette d’identités (socioculturelles et sexuelles) et qui évoluent dans une multitude de contextes.

En deux mots, il y a dans ce recueil de quoi plaire à un grand nombre de lecteurs.

Certains récits m’ont semblé bien en phase avec le sujet, tandis que d’autres, plus fantaisistes ou moins solidement construits ou encore trop spécifiques par le contexte ou le cadre culturel dans lequel ils se déroulent, parviennent moins bien à transmettre leur message.

Mais en dépit de leur qualité inégale, j’ai pris plaisir à découvrir ces écrits, agréablement surprise je dois le souligner, par leur diversité et leur degré de créativité.

Vraisemblablement plus aguerris, certains auteurs livrent des textes où forme, style et contenu atteignent un bel équilibre. Je pense par exemple à “Zog-19” de Pinckney Benedict ou “Primes” de Lewis Shiner, deux récits solidement conçus et servis par une écriture et une narration maîtrisés.

D’autres se démarquent plutôt par leur originalité. Parmi eux, “With Light-Years Comes Heaviness”, un court poème de Peg Duthie qui laisse deviner une belle personnalité poétique; “The Low Hum of Her” un récit de Sarah Pinsker, qui, sur un mode figuratif évolue avec une agréable fraîcheur juvénile ; “Ashland” un récit très visuel à l’issue duquel Elyss G. Punsalan livre une conclusion mettant en relief un esprit à la fois poétique et philosophique.

Sur le plan thématique, les approches sont si variées qu’il est difficile de leur rendre justice ici. Pour n’en nommer que quelques-uns, soulignons “The Four Generations of Chang E”, un récit de Zen Cho qui évoque avec justesse l’expérience de l’immigration et le processus d’intégration dans une perspective transgénérationnelle, de même que “Transplanted” un poème de Mary Buchinger et “Three Immigrations” une poésie en prose de Rose Lemberg qui tous deux mettent bien en relief l’expérience de l’exil.

N’étant pas particulièrement attirée par la science-fiction, je dois reconnaître avoir dû fournir un petit effort de volonté pour tout lire de bout en bout mais en même temps, outre quelques textes qui ne m’ont pas parlé, je me suis laissé surprendre et séduire par les uns tandis que ma curiosité a été agréablement stimulée par les autres. Au final, ce recueil sans prétention aura donc plutôt bien rencontré mes attentes.

 

1.La plupart des textes et poèmes réunis ici ont été publiés ailleurs (anthologies, magazines et webzines) avant ou après la parution du livre.

 

©2015-2018 CarnetsLibres