Collectif – Waxen Wings

Waxen Wings

Waxen Wings: The Acta Koreana Anthology of Short fiction from Korea

Koryo Press – Edition numérique (2011)

Edité sous la direction de Bruce Fulton, ce recueil est composé de neuf nouvelles signées par une variété d’auteurs nés en Corée entre 1902 et 1972.

Ces récits, pour les plus anciens, expriment souvent, la désillusion face aux questions d’ordre social, économique et politique, tandis que plus légers sur le plan thématique, les textes issus des jeunes plumes font montre d’une créativité foisonnante associée à une recherche stylistique.  Au surplus, soulignons le particularisme des textes proposés par les quatre écrivains féminins présentés dans ce recueil, ceux-ci se distinguant avec plus ou moins d’emphase par leur perspective féminine, voire par un discours dénonçant les inégalités présentes dans la société coréenne.

In the Mountain de Lee Hyo-seok (Yi Hyo-Sok), initialement publiée en 1936 et se déroulant en milieu rural, cette nouvelle raconte l’histoire de Chungshil, un ouvrier agricole victime d’injustice  qui, ayant perdu son emploi, trouve refuge dans la nature.

Constable Maeng de Chae Man-sik, publiée en 1946, cette nouvelle raconte les déboires conjugaux et autres que rencontre un gendarme pendant l’occupation japonaise ainsi qu’après la libération.

Weaver Woman de Oh Jung-hee (O Chong-hui), initialement publié en 1970, ce récit qui fait écho à un conte populaire raconte, dans le contexte de l’après-guerre, l’existence et le quotidien d’une femme infertile.

We Teach Shame de Park Wansuh (Bak Wan-seo/Pak Wanso),  publiée en 1974, cette histoire relate des  désillusions d’une femme qui, après trois mariages, tire ses conclusions sur les hommes et le monde dans lequel elle vit.

Prison of The Heart de Kim Won-il (Gim Wonil), en 1989, alors qu’il approche la cinquantaine, un éditeur confronté à la mort imminente de son jeune frère, un activiste ayant eu la vie dure, se remémore divers moments de leur vie, depuis l’enfance jusqu’au présent.

The Pager de Kim Young-ha (Gim Yeong-ha), publiée en 1996 cette nouvelle raconte comment un jeune homme tente de tromper sa solitude en se plongeant dans des situations sises à mi-chemin entre réel et imaginaire.

Waxen Wings de Ha Seong-ran est un récit décrivant comment, de l’enfance à l’âge adulte, une jeune fille tente par divers moyens d’arriver à ‘voler de ses propres ailes’.

Corpses de Pyun Hye-young (Pyeon Hye-yeong), raconte l’histoire d’un homme qui, encore ébranlé par le mystère entourant le récent décès de sa femme, est appelé à identifier les parties du corps de la victime au fur à mesure que celles-ci sont repêchées de la rivière où elle s’est noyé.

The Glass Shield de Kim Jung-hyuk, nous fait partager les aventures de deux éternels adolescents qui, tout en joignant leurs efforts pour trouver du travail, partagent leurs hésitations à plonger dans la vie adulte.

Outre un aperçu de la situation actuelle de la littérature coréenne dans le monde suivi d’une introduction décrivant l’évolution de la nouvelle en Corée, chaque récit est précédé d’une courte notice biographique permettant au lecteur de découvrir l’auteur et son œuvre.  Si l’usage du système de transcription McCune-Reischauer tend à rendre confondante l’identification des auteurs, pour le reste, la présentation soignée, la qualité des textes autant que leur représentativité font de ce recueil une excellente introduction à la littérature coréenne du XXe siècle.

©2015-17 CarnetsLibres