Putu Wijaya

Télégramme

Telegram1

Traduit de l’indonésien par Stephen Epstein

BookCyclone – Edition numérique (2011)

Considéré comme l’un des chefs de file de l’avant-garde littéraire indonésienne, Putu Wijaya nous introduit dans ce roman, au Jakarta des années 1970 tel que vu et vécu par un journaliste balinais ayant fuit son île pour goûter à une liberté dont, semble-t-il, il ne saurait se passer.

Mais après réception d’un télégramme en provenance de sa famille, éventuellement confronté aux responsabilités qui, suivant les valeurs traditionnelles de son pays, lui incombent, cet homme entreprends alors une sorte de voyage intérieur marqué par autant de questions jusqu’alors laissées en suspens. Valsant entre quotidien, réflexions, délires fiévreux et autres envolées imaginaires, ce narrateur erratique nous fait ainsi partager, outre son existence, ses préoccupations, ses rêves, ses fuites en avant, ses peurs et ses contradictions.

Enchaînant les scènes de façon à nous entraîner dans un univers aux multiples possibilités, un univers au sein duquel il est difficile de faire la part entre le vrai et le faux, entre le réel et l’imaginé, entre la raison et la déraison, Putu Wijaya livre ainsi une réflexion sur le thème de la liberté et de l’individualisme dans une société où l’engagement familial et communautaire prédominent.

Rédigé sur un ton personnel et dans une prose simple, ce roman, novateur en son temps, offre un portrait réaliste d’une génération et d’un pays qui, entre tradition et modernisme, hésite à choisir sa voie.

 

Notes:

1.Titre de l’édition française: Télégramme

 

©2015-17 CarnetsLibres