Chart Korbjitti

P1010208

 

Mad Dogs & Co1

Traduit du thaï par Marcel Barang

Howling Books (1988)

Figurant parmi les principaux représentants de la littérature thaïlandaise moderne, deux fois lauréat du prestigieux SEA2, Chart Korbjitti compte parmi les quelques auteurs à avoir été traduits et distribués hors des frontières du pays.

Né en 1954, il s’intéresse rapidement à la littérature et publie sa première nouvelle alors qu’il n’est âgé que de quinze ans. Il a déjà plusieurs publication à son actif lorsqu’il nous propose ce récit relatant l’existence insouciante d’un groupe de jeunes adultes assoiffés de liberté et d’hédonisme. Entre Bangkok, Pattaya et Phuket, le groupe se défait et se refait au hasard des déplacements, des saisons et des circonstances, tandis que chacun essaie tant bien que mal de subvenir à ses besoins tout en demeurant libre de s’amuser et de profiter à satiété du bon temps qui passe.

Cette existence oisive, ils en prennent graduellement conscience, ne saurait durer éternellement. Par la force des choses, ils en viennent donc les uns à la suite des autres, à faire des choix et établir les bases d’un futur indéfini.

Ce roman est avant tout un roman de la jeunesse, un récit illustrant le passage à l’âge adulte tel qu’il fut vécu dans le courant des années ’80 par une poignée de thaïlandais attirés pour leur part, par des voies moins traditionnelles que celles vécues et tracées par leurs parents.

C’est aussi le roman d’une génération, une génération en passe de découvrir une existence délestée de certaines contraintes sociales, morales et politiques.

Bien que l’on sente la proximité de l’auteur avec ses personnages, tout comme il le fera pour la plupart de ses autres romans et nouvelles, Chart Korbjiti se place ici en tant que révélateur de cette humanité qu’il observe et dont il trace avec empathie un portrait lucide.

Langage et expressions populaires sont habilement traduits par Marcel Barang mais pourraient exiger du lecteur non averti un certain ajustement.

La structure non linéaire du récit est judicieusement tournée de façon à stimuler l’intérêt du lecteur tout en permettant à l’auteur de raconter son histoire avec plus de spontanéité.

Bien rythmé, parfois drôle, parfois touchant, ce roman nous entraîne dans un univers proprement thaïlandais tout en explorant des thèmes à saveur universelle.

 

Notes:

1.Titre de l’édition française: Chiens fous.

2.En 1981 pour The Judgment/La chute de Fak et en 1994 pour Time/Sonne l’heure

 

**

P1010210

 

An Ordinary Story1

Traduit du thaï par Marcel Barang

Howling Books (2010)

Publié en 2010, ce recueil qui compte quatorze nouvelles, rédigées entre 1980 et 2006. Tel que le titre l’indique, elles racontent des histoires tournant autour (et débordant parfois) de situations usuelles,  tandis que, comme l’annonce l’illustration ornant la page couverture,  c’est souvent avec un regard mutin que l’auteur y observe les comportements, les habitudes et les attitudes de notre bonne vieille humanité.

Ainsi, ‘An ordinary story’ raconte le quotidien d’une maison de pension, tel que vu par un de ses habitants. ‘Urban routine’ décrit les habitudes et comportements des passagers d’un bus au cours du trajet qu’ils empruntent quotidiennement.  ‘Back to the roots’ décrit comment le narrateur expérimente une visite au village où il a vécu une partie de son enfance.  Etc.

Imprégnées du quotidien tel que vécu dans une ambiance et par un esprit thaïlandais, ces nouvelles abordent cependant des thèmes à teneur universelle : la lâcheté, l’indifférence, la compassion, l’hypocrisie des politiciens, les aléas de l’engagement politique, l’anonymat citadin, les limites de l’amitié, l’exclusion sociale, le matérialisme envahissant, etc.

Ainsi, c’est à partir de situations familières et avec une certaine dose d’humour, allant du piquant, au pince sans rire ou à l’amer, que l’auteur développe ou suscite la réflexion.

Les textes présentés s’échelonnant sur une période de plus de vingt ans, on peut observer la maturation, tant au niveau de l’écriture, de la forme et du contenu, qui s’est opéré au cours des années chez cet auteur.

De la personnalité, une certaine originalité et une finesse d’esprit se dégagent de ce recueil dont l’ensemble témoigne par ailleurs d’un talent qui semble hésiter à déployer sa pleine mesure.

 

Notes:

1.Titre de l’édition française: Une histoire ordinaire.

 

©2016-17 CarnetsLibres