Corée

Callig

En accord avec l’histoire de la Corée du Sud (1), on classe généralement les œuvres de littérature coréenne contemporaine (pour ne parler que de celles-ci) selon qu’elles soient d’auteurs nés avant la fin de la guerre de Corée ou d’auteurs nés après cette période, les thèmes et les points de vue adoptés variant suivant les expériences vécues par les auteurs ainsi qu’en fonction des tendances du moment.

Découvrant cette littérature pour la première fois et souhaitant explorer le plus largement possible parmi les œuvres du XXe et XXIe siècle tout en tenant compte du temps que je pourrai accorder à cette première incursion, je me suis constitué un mini programme d’introduction auquel viendront sans doute s’ajouter d’autres titres.

A cet effet, parmi les sources auprès desquelles je me suis documenté, soulignons le site KeulMadang, conçu en collaboration avec l’Association pour la Coopération France-Corée ainsi que LIST le webzine du Literature Translation Institute of Korea.

Pour débuter, la nouvelle étant un genre apprécié par les coréens, je lirai Waxen Wings, The Acta Koreana Anthology of Short Fiction from Korea, un recueil qui nous introduit à une belle palette d’auteurs.  Et pour poursuivre…

Auteurs nés avant 1960:

Ch’oe Yun, Three Stories by Ch’oe Yun

Eun Hee-kyung, Qui a tendu un piège dans la pinède par une journée fleurie de printemps?

Hwang Sok-yong, The Ancient Garden/The Old Garden (Le vieux jardin)

Hwang Sok-yong, The Guest (L’invité)

Ko Un, The Three Way Tavern, Selected Poems

Yi Munyol, Our Twisted Hero (Notre héros défiguré)

 

Auteurs nés après 1960:

Kim Young-ha, Your Republic is Calling You (L’empire des lumières)

 

1. La littérature en provenance de la Corée du Nord demeurant à ce jour peu accessible, mon exploration se limite donc aux œuvres d’auteurs sud-coréens.

 

©2016-17 CarnetsLibres