Pramoedya Ananta Toer

 

All That is Gone

All That is Gone

Traduit de l’indonésien par Willem Samuels

Penguin (2004)

Essentiellement connu à l’étranger pour La tétralogie Buru, un roman historique, Pramoedya Ananta Toer étant par ailleurs mieux apprécié dans son pays pour ses récits de forme courte, c’est donc par cet angle que j’ai souhaité découvrir cet auteur.

All That is Gone consiste en une collection de récits sélectionnés parmi ceux que l’auteur considérait comme étant particulièrement significatifs.  Ceux-ci ayant été inspirés par ses propres expériences,  comportent donc tous une touche autobiographique plus ou moins importante.

All That is Gone, ce sont des souvenirs de la petite enfance que l’on découvre par petites touches pour peu à peu enchaîner vers des récits relatant de circonstances marquantes tandis qu’une fois entré parmi le monde des adultes Pram nous propose des textes plus copieux, témoignant d’un processus de maturation intellectuelle et politique évident.

Dans l’ensemble, ces récits nous permettent de découvrir les expériences formatrices ainsi que le contexte dans lequel a grandi celui qui deviendra l’homme ainsi que l’auteur d’une oeuvre connue et reconnue mondialement.

On comprends l’attachement des indonésiens envers ces textes, qui relatent avec une évidente maîtrise du verbe, de morceaux de vie, partagés comme autant de fragments d’une intimité discrètement dévoilée, et que l’on découvre au fil des souvenirs et des ressouvenirs d’une époque à jamais révolue.  Mais vus et lus de loin, s’ils créent un rapprochement entre lecteur et auteur, ces textes constituent plus un complément qu’une initiation à l’oeuvre de P.A. Toer.

 

 

 

©2015-17 CarnetsLibres