Thaïlande

thailande2

 

Appréciée pour sa culture et la beauté de ses paysages, la Thaïlande reste, sur le plan littéraire, un pays dont on parle peu. Méconnue et disons-le, sous exploitée, imprégnée des tourments qu’a connus le pays, la littérature thaïlandaise n’en n’est pas moins active en son sein. En dépit d’efforts dispersés, peu de traductions sont proposées aux lecteurs étrangers et lorsqu’elles existent, celles-ci ne sont encore que fort timidement mises de l’avant. C’est en partie grâce au travail acharné d’un de ses traducteurs (Marcel Barang) que j’ai pu tracer ma route dans cet univers méconnu, commençant mon parcours par:

The Twenty Best Novels of Thailand, an Anthology by Marcel Barang

Et poursuivant comme suit:

Chart Korbjitti, Mad Dogs & Co (Chiens fous)

Chart Korbjitti, An Ordinary Story (Une histoire ordinaire)

Kukrit Pramoj, Four Reigns

Saneh Sangsuk, The White Shadow (L’ombre blanche: Portrait de l’artiste en jeune vaurien)

Saneh Sangsuk, Venin

Saneh Sangsuk, Une histoire vieille comme la pluie

Saneh Sangsuk, Seule sous un ciel dément

 

 

© 2016 – CarnetsLibres