Thant Myint-U

 

The River of Lost Footsteps

The River of Lost Footsteps; a personal history of Burma

Farrar, Strauss and Giroux (2008)

Petit fils de U Thant, un homme politique ayant exercé des fonctions diplomatiques au sein du tout premier gouvernement indépendant de la Birmanie et par ailleurs connu pour son rôle de secrétaire aux sein des Nations Unies, Thant Myint-U, né en 1966 aux Etats-Unis, se destine très tôt à suivre la trace de ses prédécesseurs. Historien, diplômé de Harvard et Cambridge, professeur et associé de recherches, il a, entre autres activités, participé à trois missions pour la paix dans le cadre d’interventions menées par les Nations Unies et s’est impliqué activement auprès de diverses organisations au Myanmar.  Outre ses contributions à divers journaux et magazines, il est l’auteur de quelques ouvrages dont deux consacrés au pays de ses ancêtres.

Publié en 2006 ‘The River of Lost Footsteps’ trace les grandes lignes de l’histoire de la Birmanie, partant de la préhistoire, enchaînant avec les premières nations, l’établissement de cités-états, passant par les divers mouvements de migrations, les relations entretenues avec ses voisins Chinois, Indiens et Thaïlandais, l’impérialisme birman, la colonisation, l’occupation japonaise, poursuivant avec l’histoire récente pour s’achever vers le milieu des années 2000.

Tout en effectuant ce tour d’horizon, Thant Myint-U s’attache à mettre en relief les moments et les événements ayant participé à l’évolution du paysage social, politique et économique du pays et ont ainsi influé de manière significative sur ce qu’il est devenu et ce qu’il vit aujourd’hui.  Au surplus, grâce à une approche personnelle de l’histoire et adoptant un point de vue intra-asiatique,  il permet au lecteur d’accéder à une compréhension plus intime du pays.

Habilement composé, rédigé dans une langue accessible et dans un style oscillant entre récit et documentaire, puis agrémenté de quelques anecdotes complémentaires illustrant l’ambiance ou l’esprit animant certains épisodes, cet ouvrage moins aride et plus agréable à lire que bien d’autres du genre, constitue une excellente manière de faire connaissance avec ce pays.

 

©2015-16 CarnetsLibres